top of page
Atel top ok

ATELIERS CRÉATIFS

INSCRIVEZ-VOUS ¡

Pour des raisons d'organisation, il est recommandé de s'inscrire préalablement et ensuite d'acheter son pass. Un pass 1 jour ou 3 jours donne accès  gratuitement sur inscription aux ateliers, animations

& rencontres. 

L'art remplit la tête, aiguise l'esprit critique et pose d'essentielles questions de société.

Il s'appréhende au travers de ce qui fait de nous des humains : la curiosité.

Osez !  

Capture d’écran 2023-04-04 à 14.51.45.png
Création en exclusivité. Participez !
No regret /
Chorégraphie participative


Conception : Liévine Hubert, assistée par Camélia Zaoudi et claire vandamme  
Avec l’intervention d’une cinquantaine d’habitant.e.s invité.e.s, curieu.x.ses en tous genres… (Durée 15 min)
Par le geste qui sauve (Belgique)
 

Intéressé.e de rejoindre la création? Contactez l'organisation en cliquant sur ce lien et on vous expliquera tout. Merci de laisser vos coordonnées (mail, numéro de téléphone)

Horaires :  
Atelier : SAM 23/09 en après-midi (durée +/- 2 heures)
Représentations : DIM 24/09 à 17h30 et 19h00
Sur la place de l'Armistice
BOIS-DE-VILLERS
Tout public à partir de 5 ans

NO REGRET est une courte pièce participative qui prend pour langage universel le geste, le mouvement, la danse. Une ritournelle gestuelle pleine de finesse et de puissance. Des gestes simples que Liévine Hubert entame d’abord seule, dans un silence qui tient en haleine les spectateurs, avant d’être rejointe par des dizaines de complices, pour porter un message fort.

 

Tout le monde est le.la bienvenu.e, aucun prérequis n’est demandé pour participer au projet.  À cette fin, nous invitons une cinquantaine de personnes issues de l’entité, de la région, voire de la Fédération Wallonie-Bruxelles à nous rejoindre, qu’il.elle soit artiste ou pas n’est pas important, car cette création portée par l’énergie de la chorégraphe Liévine Hubert réveille le sens artistique qui sommeille chez chacun de nous.  ​ Un tendre et grand moment collectif, rassembleur de générations. Le cadeau d’anniversaire offert aux festivalier.e.s pour fêter dignement cette 5è édition ! 

Capture d’écran 2023-04-06 à 16.29_edite

© Manu-Tention

307541616_490004616468002_5438212414021696627_n.jpg

© Manu-Tention

882589_246565282160023_1505066296_o.jpg

© Manu-Tention

© Manu-Tention

Artiste invité !

RÉPARER LE BAZAR ! / Emmanuel Bayon Pseudo Manu-Tention 

Soigneur de villes, Infirmier des rues, Chirurgien urbain...

CARTE BLANCHE + RENCONTRE + ATELIER

(France)

VEN 22/09 SAM 23/09 & DIM 24/09 13h00 > 20h00   

Container rouge & ensemble du site

Tout public sans limite d'âge

 

Rencontre : 

SAM 23/09 & Dim 24/09 à 16h00

à la Tente Yourte

 

Atelier participatif :  

Animé par Manu Tention et Véronique Dossogne

SAM 23  de 09h à 12h00

RDV École communale.

Attention préinscription obligatoire.

 

 

Nos villes et villages subissent sans cesse les assauts du temps et, parfois, de mains mal intentionnées. Découvrez-vous ¡ a confié une mission à un artiste un peu secret et spécial : celle de réparer le bazar de l’entité de Profondeville. Son nom de code est RAL 3002. Son pseudo : « Manu Tention ».   

 

Pendant 8 jours, l’artiste invité, le français Emmanuel Bayon va semer ses empreintes rouges dans notre paysage. Ancien élève de l’École des Beaux-Arts de Tournai, artiste itinérant et auteur de nombreuses « actions » en Belgique, France et ailleurs, « Manu Tention » est un artiviste, soigneur-réparateur du mobilier urbain, chirurgien des rues, il répare le bazar qui se déglingue avec art, ironie ou malice et le signe à la peinture RAL 3002. Un rouge qui rappelle la Croix-Rouge de l’ambulance ou des urgences. Panneau, banc, abribus cassés. Pavé manquant dans le trottoir, toit qui défaille, gouttière qui fuit, passage pour piétons devenu invisible… : l’homme se fait fort de rendre visibles les petites ou grandes choses qui échappent d’ordinaire à nos yeux. Un art utile donc, en matériaux de récupération collectés sur le tas et qui élève le savoir-faire de l’artisan bricoleur sur le podium des artistes engagés mais avec un humour tendre et si particulier qui nous fait penser à du Jacques Tati réparant une barrière déglinguée pour en faire en deux trois tour de vis une véritable œuvre d’art moderne. Subtil réveil de la perception et des sens pour porter attention aux objets qui nous lient et nous re-lient. Et finalement un coup de fouet aussi, une réflexion : tous, nous plonger les mains dans la pâte pour un peu plus de beauté dans ce qui nous entoure. Manu Tention fera des ateliers au sein des écoles et en échos avec les artistes du Centre d’Art Différencié Namurois(CADN) pendant le festival, pour expliquer sa démarche et concrètement inciter à participer à ses actions ou à en éveiller d’autres après lui, qui sait. Alors, tous des vandales, les street artists ? Ceux qui pensent cela seront forcés de revoir leur jugement en découvrant les interventions de Manu-tention. Avec Manu-tention, c’est de l’absurdie poétique et jubilatoire qui vous attrape au coin d’une rue !

Capture d’écran 2023-04-19 à 21.24.59.png

PORTRAIT d’Emmanuel Bayon. Pseudo de Manu-tention


Quand avez-vous commencé ces interventions de « soigneur » ?
 

 

Emmanuel Bayon : En 2011, alors que j’étais à la fin de mes études à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai. Mes premières interventions, ça a été de combler des trous au sol, des pavés manquants. Par nécessité d’éviter les chutes, de sécuriser la rue, je panse le sol momentanément avec des blocs de bois récupéré. Je comble les trous de manière fixe mais non pérenne dans le sens où je n’utilise pas de ciment pour mettre mes pavés. Je les emboîte en travaillant avec du sable et avec la terre existante. Au fur et à mesure, mon œil s’est aiguisé pour repérer d’autres choses : des portes de cabines téléphoniques cassées, des abribus dont on a brisé une vitre, un banc auquel il manque des lattes, un angle de mur cassé... Pourquoi utilisez-vous toujours du rouge ? Emmanuel Bayon : J’ai choisi cette couleur depuis le début parce qu’elle attire l’œil mais aussi avec l’idée de la Croix-Rouge, de l’infirmerie. C’est un rouge « signal ». Je veux jouer avec une forme et attirer le regard sur quelque chose qui n’allait pas. Quel est votre protocole de travail ? Emmanuel Bayon : L’intervention est sauvage, je ne demande aucune autorisation mais je travaille en journée. La seule fois où j’ai travaillé de nuit, c’est lorsque j’ai placé des étriers bricolés sur une statue à Lyon, pour corriger une légende urbaine (le sculpteur se serait suicidé après avoir remarqué qu’il avait oublié les étriers de sa statue équestre, NDLR). Je suis arrivé à 5 heures du matin avec une échelle en bois de plus de 6 mètres que j’avais construite... Quand je vois une réparation à faire et que j’ai le matériel sur moi, je le fais tout de suite. Sinon, je prends des photos, je mesure et je reviens plus tard. Souvent, j’apporte du bois peint et je construis sur place. L’action est alors plus longue et c’est intéressant par rapport à l’interaction avec les gens. En général, les réactions sont bonnes. Je reçois même parfois de l’aide. À Bruxelles notamment, pour un abribus, quelqu’un s’est arrêté et m’a montré comment faire des nœuds marins.

Capture d’écran 2023-04-06 à 14.31.02.png

© CADN

Capture d’écran 2023-04-06 à 14.32.25.png

CENTRE D’ART DIFFÉRENCIÉ

DU NAMUROIS CADN / Collectif d’artistes 

FOCUS + RENCONTRE + ATELIER

(Belgique)

SAM 23/09 & DIM 24/09 13h00 > 19h00   

Tout public sans limite d'âge. 

SALLE PAROISSIALE : Rue Jules Borbouse 57  

BOIS-DE-VILLERS

Exposition :

SAM 23/09 & DIM 26/09 de 13h00 à 19h00

 

Atelier participatif : 

SAM 23/09 de 11h00 à 12h00 & 14h00 à 16h00 

SALLE PAROISSIALE : Rue Jules Borbouse 57  

BOIS-DE-VILLERS

 

 

Le collectif d’artistes et d’animateur.rice.s

289027678_5141365555984133_8724651738254609056_n.jpg

© CADN

Découvrez-vous ¡ accueillera dans ses locaux un atelier d’artistes particuliers en collaboration avec le CADN, le Centre d’Art Différencié du Namurois. Ces personnes affectées d'une déficience mentale (de 20 à 60 ans) ont des choses à nous dire. Elles ne peuvent l’exprimer aussi aisément que nous par la parole. C’est donc par la musique, le théâtre, la danse, la peinture, la gravure que le CADN leur offre un espace d’expression de leurs émotions. Désireux de faire connaître le travail des artistes qui fréquentent ses ateliers, le CADN participe, régulièrement, à de nombreux événements organisés dans la région namuroise. Découvrez-vous ¡ offrira ses cimaises pour les admirer. Mais ils.elles seront là aussi, en atelier à quelques-un.e.s, pour dessiner, peindre et même danser peut-être, sous les yeux ou avec des festivalier.e.s. Quelques tables seront libres avec du matériel pour vous inviter à peindre avec eux, soit seul.e ou en écho avec l’artiste ou pourquoi pas à deux mains pour une œuvre croisée ? Notre festival est ouvert à toute proposition ! Invitation à partager, jouer avec leurs couleurs et leurs singularité.

Juste montrer que la créativité et le talent ne sont pas limités par une différence physique ou mentale 


 

 

Oser croiser des œuvres d'art faites par des valides avec celles d'artistes handicapé.e.s issu.e.s d'un Centre d’Art Différencié peut apporter une perspective unique et enrichissante pour les personnes qui assistent à un festival artistique. D’abord, cela permet de mettre en lumière la diversité des talents artistiques et de célébrer la créativité sans barrière ni préjugé. Pour le public, cela peut offrir une opportunité de découvrir des perspectives et des styles artistiques différents de ceux auxquels ils sont habitués, car libérés des diktats de l’art officiel ou académique, et de s'ouvrir à de nouvelles façons de voir et de ressentir le monde, le Vivant et de renforcer leur empathie et leur compréhension envers les personnes handicapées. Les œuvres d'art ici créées par les artistes handicapé.e.s du CADN, par exemple, sont directes et rares, elles ne trichent pas. Ces œuvres proposent une perspective unique sur la vie, reflétant une expérience souvent très personnelle, mais surtout elles révèlent une créativité sans frein, faite avec une énergie décuplée par la passion de créer.

Massages
shiatsu sarah.jpeg
Massage en binôme / initiation en famille ou entre ami.es

Une organisation de Comme Un Lundi ASBL
(Durée 45 min)
Places Limitées à 14 personnes.
  

​Tente Berbère. À côté de la SALLE PAROISSIALE : Rue Jules Borbouse 57 BOIS-DE-VILLERS

Tout public à partir de 8 ans.

Horaire :

SAM 23/09

- 11h > 11h45

- 11h45 > 12h30

- 14h30 > 15h15 

 

DIM 24/09

- 11h > 11h45

- 11h45 > 12h30

- 13h30 > 14h15  

 

Respirez profondément... et partez en vous pour un voyage sensoriel. Voici une invitation à décélérer, à revenir au corps pour nous réapproprier le temps et l'espace. Habillé.es, vous découvrirez des techniques de massage en binôme sur les mains, les épaules, le dos. Par le toucher, prenons conscience de notre corps pour le relier à soi et aux autres. Un atelier intergénérationnel pour lâcher, s'abandonner... et rejaillir !

Merci aux joueurs de la Loterie Nationale, grâce à eux la Loterie Nationale soutient, cette année pour la 1e fois l'ensemble des projets d'exposition, ateliers et rencontres de cette 5ème édition anniversaire.

bottom of page